Sciences, un métier de femmes #5

Le 8 mars 2021

Montrer par l’exemple que tous les métiers scientifiques sont mixtes, décrypter les stéréotypes, dépasser les idées reçues, telle est l’ambition de notre journée « Sciences, un métier de femmes » qui, chaque année depuis 2017, rassemble près de 500 lycéennes de l’Académie de Lyon pour les convaincre d’avoir confiance en leurs capacités de réussir. Cette année, en raison des conditions sanitaires, nous n'accueillerons pas les lycéennes mais nous irons à leur rencontre dans leurs classes.



Pourquoi une telle journée ?

Le manque d’intérêt des jeunes filles pour les sciences est un problème connu depuis plusieurs décennies. Si bien qu’aujourd’hui encore, alors que les filles sont presque à parité avec les garçons en Terminale S, seulement un quart des diplômes d'ingénieurs sont délivrés à des femmes. Globalement, les différences d'orientation entre filles et garçons se sont très peu estompées avec le temps ; le nombre de filles qui s'orientent vers des études supérieures scientifiques et techniques reste trop faible. Il s’agit d’un problème culturel, lié à l’éducation et au formatage modelé par la société et les médias. Les stéréotypes entraînent des préjugés tenaces et les jeunes filles ont du mal à se projeter dans ces métiers et à envisager de faire les études pour y parvenir, car pour la plupart elles ne connaissent pas de femmes scientifiques pouvant leur servir de référence.
Pourtant, notre société est confrontée à d’immenses défis : problème des ressources en eau, alimentation, santé, énergie, réchauffement climatique, etc. Toutes les compétences sont nécessaires pour les relever, à commencer par celles des femmes qui, jusqu’à présent, n’ont pas été assez reconnues et mises à profit, privant la société de nombreux talents.
Afin d’agir pour inciter les jeunes filles à choisir des voies qui les conduisent, elles aussi, aux postes scientifiques et technologiques les plus qualifiés, nous souhaitons poursuivre l’action débutée en 2017 et reconduite chaque année, toujours couronnée de succès auprès des lycéennes et plébiscitée par les enseignants.



Que faire ?

Nous voulons convaincre les jeunes filles que toutes les voies d’études leur sont ouvertes et qu’elles ont le droit d’avoir de l’ambition dans leurs parcours professionnels à venir. Pour cela, nous organisons, depuis 2017, une journée spécifiquement destinée aux lycéennes afin de les faire rencontrer des femmes techniciennes, ingénieures et chercheures travaillant des domaines technologiques et scientifiques variés, dans le public comme dans le privé.
Le succès de ces opérations a montré la pertinence de s’adresser directement aux lycéennes et que le manque de références féminines dans le monde scientifique a un impact énorme sur la représentation qu’ont les jeunes filles de la place de la femme dans le monde scientifique. L’idée est ainsi de montrer par l’exemple que tous les métiers scientifiques sont mixtes. Au cours de cette opération, les lycéennes rencontrent des jeunes femmes, exerçant des métiers habituellement étiquetés comme « masculins », jeunes femmes auxquelles les lycéennes pourront, par la suite, s’identifier et se référer comme modèles. Ces marraines viennent pour témoigner de la diversité de leur profession et de leurs parcours d’étude et démontrer que les femmes ont la capacité d’accéder à tous les métiers. Les journées de 2017, 2018, 2019 et 2020 ont remporté un vif succès : nous avons chaque fois du refuser un nombre important de lycéennes car les demandes de participation dépassaient largement nos possibilités d’accueil, malgré la taille de l’amphithéâtre Mérieux.
Les lycéennes ont apprécié le contexte particulier de cette journée qui leur était dédiée et qu’elles ont trouvé riche en échanges. Les marraines ont réussi à leur donner confiance en elles et envie de dépasser les préjugés. Les retours des lycéennes sont très positifs et plusieurs élèves de Terminale disent avoir changé leurs vœux sur ParcoursSup suite à la journée. Les enseignants aussi ont plébiscité cette journée et ils sont nombreux à nous solliciter pour renouveler l’opération.



Organisation

L’édition 2021 prendra une forme différente des années antérieures étant donné le contexte sanitaire actuel. A notre grand regret, nous ne pouvons prévoir un évènement de 500 personnes dans les locaux de l’ENS. Afin de faire perdurer cette opération, nous avons donc fait évoluer cette journée et nous pensons délocaliser l’évènement. Au lieu de faire venir les lycéennes, nous proposons de nous déplacer dans les lycées. Des binômes ou trinômes de marraines seront constitués pour aller à la rencontre des lycéennes. Chaque binôme aura une même présentation, que nous réaliserons. Cette présentation dynamique permettra de donner des informations aux lycéennes pour les aider à comprendre et à décoder les stéréotypes et les idées reçues qui influencent nos modes de pensée. Des capsules vidéo seront également prévues, notamment celles de Françoise Barré-Sinoussi (marraine d’honneur en 2018) et de Najat Vallaud-Belkacem (marraine d’honneur en 2020). Ensuite, les marraines présenteront leur travail et leur parcours d’études et professionnel afin de déclencher des discussions avec les jeunes filles. La participation d’une trentaine de marraines est prévue : techniciennes, ingénieures et chercheures en poste, post-doctorantes et jeunes doctorantes travaillant dans des domaines variés. Nous constituerons une quinzaine de binômes et pourrons donc intervenir dans une quinzaine de lycées de la région Auvergne Rhône-Alpes.