Colloque / Séminaire

Colloque La dyslexie à l’âge adulte, comprendre pour mieux accompagner

Le 21 janvier 2020

Le Laboratoire d’excellence ASLAN, l’URPS orthophonistes AuRA et le SODRRA (Syndicat Des Orthophonistes de la Région Rhône-Alpes, membre de la Fédération Nationale des Orthophonistes) s’associent afin d’organiser un colloque sur la dyslexie à l’âge adulte, manifestation la plus fréquente des troubles spécifiques des apprentissages.

La dyslexie se réfère à un profil d’apprentissage, caractérisé par des difficultés à reconnaître des mots courants de façon exacte ou fluide et de faibles habilités de décodage et d’orthographe (Habib, 2018). Ces entraves développementales apparaissant durant les années de scolarisation peuvent se manifester seulement lorsque les demandes excèdent les capacités de l’individu. En général, ce trouble est détecté durant l’enfance, pendant le parcours scolaire à l’école élémentaire. Des remédiations et des stratégies compensatoires sont alors mises en place par les orthophonistes, ce qui améliore certes le quotidien, mais ne font pas disparaître toutes les difficultés, qui perdurent à l’âge adulte, puisque la dyslexie par définition est un trouble présent tout le long de la vie, c’est en effet un trouble neurodéveloppemental.

Afin de mieux connaître et comprendre les adultes présentant une dyslexie, il semble indispensable de s’inscrire aujourd’hui dans une perspective transdisciplinaire, ouverte sur des collaborations pluriprofessionnelles, pouvant alors apporter des réponses les plus complémentaires possibles, en combinant et en intégrant des concepts, méthodes ou théories issus de plus d’une discipline et de plus d’un domaine.
C’est dans ce contexte que s’inscrit ce colloque, en proposant des interventions d’acteurs sociétaux divers en lien avec les adultes dyslexiques : que ce soit des professionnels de santé (orthophoniste, ergothérapeute, neuropsychologue), des chercheur·es de disciplines différentes (orthophonie, sciences du langage, psycholinguistique, sociologie) ou encore des associations. Par cette richesse, l’objectif de cette journée est de donner une vision plurielle de la dyslexie et des solutions et aides possibles afin que la prise en charge des étudiants dyslexiques puisse évoluer dans des espaces de transdisciplinarité que les chercheur.e.s, les praticien.ne.s, les associations et les personnes dyslexiques sauront partager et investir.