Les laboratoires constitutifs d'ASLAN ont une longue histoire de partenariats avec le secteur privé, qui se concrétisent notamment par des transferts de technologie, comme la création de trois start-ups : CogniK, Techlimed et ARADIC.

CogniK (2009), cofondé par Kris Lund et deux ingénieurs INSA de Lyon (V. Tauzia et S. Reynaud), fournit des solutions innovantes pour des sociétés de médias. Première mondiale : Création de MyNickelodeon Junior, chaîne ludo-éducative personnalisée de télévision interactive pour enfants (avec Viacom). Plusieurs dizaines de milliers de chaînes ont été créées. Cognik caractérise et personnalise du contenu multimédia pour des publics différents.
 
Techlimed (2011), dont le portage académique a été réalisé par Joseph Dichy. Cette start up propose des « Solutions logicielles pour la langue arabe » ; innovation fondée sur la Base de données lexicale DIINAR.1 (DIctionnaire INformatisé de l’ARabe), réalisée entre 1990 et 1998. Elle a été primée OSEO en tant que « société innovante », et a réussi en 2013 sa première levée de fonds.
 
ARADIC (ARAbic DICtionnaries, 2013), dont le portage académique a été réalisé par Joseph Dichy, concerne les « Editions classiques et numériques, BD lexicales trilingues ». Il s'agit d'une nouvelle génération de dictionnaires arabes uniligues ou bilingues (arabe/français et arabe/anglais). ARADIC innove par le création de la base de données LASMAR (Lexique Analytique et Sémantique Multilingue de l'ARabe – Lexical Analytic and Semantic Multilingual Arabic Resource), édition numérique ou imprimée des dictionnaires de la gamme Machâtel (مشاتل اللغة العربية).

JANUS, Représentation mixtes pour une prise de décision agile, est un projet faisant suite à une Rencontre Pro ASLAN avec Olivier Wathelet, docteur en anthropologie, alors chef de projet innovation chez SEB. Le projet JANUS a notamment fait intervenir Kris Lund du laboratoire ICAR, et Guy Prudhomme, du laboratoire G-SCOP. L’expertise des chercheur·es du LabEx ASLAN en analyse des conduites langagières comme l’argumentation et l’explicitation sur la prise de décision a pu être mise au service de ce projet. La collaboration avec SEB a visé à faciliter les prises de décision dans des projets d’innovation à l’aide de méthodes collaboratives.

SKILDER est un projet faisant intervenir Matthieu Quignard du laboratoire ICAR, Pierre de Sousa, fondateur de la start-up SKILDER, et Stéphane Donner, correspondant auprès de la SATT PULSALYS. PULSALYS a été utile pour aider l’entreprise à identifier le laboratoire ICAR comme un partenaire privilégié au sein du périmètre scientifique. SKILDER vise à développer une solution pour optimiser le processus de recrutement sur la base de compétences relationnelles, ou soft skills, à travers une plateforme de simulation d’interactions professionnelles. À l’aide d’un traitement automatique du langage, il sera alors possible de déceler des compétences recherchées chez les candidats, comme l’empathie, la persuasion, ou l’affirmation de soi.